Santé des aînés en temps de canicule

Femme âgée pendant une canicule. Femme âgée qui se rafraîchi avec un éventail.

Santé des aînés en temps de canicule

null

21 juillet 2022

L’été est enfin arrivé et plusieurs Québécois vous diront que c’est le moment le plus merveilleux de l’année ! C’est en effet, ce que tout le monde pense, jusqu’au moment où les premières canicules se font ressentir. 

 

La santé des aînés est particulièrement à risque en temps de canicule. La fragilité des personnes âgées les rend vulnérables aux vagues de chaleur. 

 

Heureusement, il existe plusieurs moyens pour prévenir les dangers des canicules sur la santé de nos aînés. Mais avant tout, il est important d’être sensibilisé sur ces dangers et pourquoi les séniors y sont particulièrement vulnérables.

 

Pourquoi les personnes âgées ne supportent-elles pas la chaleur ?

Les personnes âgées supportent moins bien la chaleur pour plusieurs raisons biologiques. 

 

Avec la vieillesse vient le dysfonctionnement de l’organisme. Lors des grandes chaleurs en été, l’organisme des personnes âgées ne s’adapte plus aussi bien. En effet, le corps, à un certain âge, ne lit plus les signes d’alerte lorsqu’un besoin doit être assouvi. Par exemple, le corps ne détecte plus la sensation de soif et les reins fonctionnent moins bien, ils mangent et boivent donc moins. 

 

Un autre facteur important est l’absence de sueur. Comme l’explique le Dr Christophe Trivalle, « Quand il fait trop chaud la température du corps augmente et le seul moyen pour l’organisme de se défendre, c’est de transpirer, d’avoir de la sueur. Et chez les personnes âgées, ce mécanisme ne fonctionne pas ».

 

Avec la vieillesse vient une atrophie au niveau des glandes qui sécrètent la sueur. De cette atrophie découle une plus grande difficulté du corps à retenir l’eau. C’est pourquoi il est important de faire attention aux risques de déshydratation chez les personnes âgées.

 

Pourquoi la canicule est-elle dangereuse ?

La canicule peut être dangereuse dans la mesure où les symptômes ne sont pas surveillés.

Le Gouvernement du Québec demande de surveiller toute dégradation de l’état de santé chez un adulte qui présente les symptômes suivants :

 

  • maux de tête;
  • crampes musculaires;
  • enflure des mains, des pieds et des chevilles;
  • apparition de petits boutons rouges sur la peau, appelés « boutons de chaleur »;
  • fatigue inhabituelle ou épuisement;
  • malaise généralisé;
  • signes de déshydratation :
  • forte soif,
  • diminution du besoin d’uriner,
  • urine foncée,
  • peau sèche,
  • pouls et respirations rapides;
  • nausées ou vomissements.

 

Dans le cas d’une personne âgée, comme son organisme détecte moins bien les inconforts, il est plus difficile de remarquer les symptômes. Si ceux-ci ne sont pas surveillés, ils peuvent engendrer d’autres symptômes plus graves comme:

 

  • difficulté à respirer;
  • convulsions (raideur du corps et contractions saccadées et involontaires des muscles);
  • signes de dégradation de l’état de conscience :
  • confusion,
  • comportement inhabituel,
  • agitation,
  • hallucinations,
  • absence de réaction aux stimulations;
  • perte de conscience;
  • coup de chaleur

 

Le coup de chaleur est probablement la complication la plus grave de la chaleur. Il peut survenir subitement et entraîner la mort à très court terme s’il n’est pas traité. 

Voici les signes d’un coup de chaleur:

 

  • Température de plus de 39,5 °C (103,1 °F) au thermomètre buccal ou de plus de 40 °C (104 °F) au thermomètre rectal,
  • peau sèche, rouge et chaude ou pâle et froide,
  • étourdissements ou vertiges,
  • paroles confuses et illogiques,
  • comportement agressif ou bizarre,
  • malaise généralisé.

 

En cas de coup de chaleur ou d’insolation, il est important d’agir rapidement et de contacter immédiatement un professionnel de la santé ou le 911. En attendant les secours, mettez la personne dans un espace frais, appliquez de l’eau sur les parties du corps les plus chaudes et ventilez un maximum le corps. 

 

Comment rafraîchir une personne âgée ?

En temps de canicule, suivez nos conseils pour prévenir les dangers de la chaleur.

 

Avoir un espace frais

Il est important d’avoir un endroit où aller se rafraîchir pendant les canicules. L’idéal est d’avoir accès à un air climatisé. Si ce n’est pas possible, faites circuler l’air à l’aide d’un ventilateur. Pensez aussi à fermer les rideaux et stores pendant la journée pour éviter de laisser les rayons de soleil pénétrer à l’intérieur.

 

Évitez aussi de cuisiner des repas chauds qui nécessitent l’utilisation du four ou des plaques de cuisson. 

 

S’il est impossible de rafraîchir votre demeure, essayez de vous rendre à un endroit climatisé pendant au moins 2 heures par jour. Les bibliothèques municipales et les centres commerciaux peuvent être une solution pour profiter d’un endroit climatisé. 

 

Évidemment, il est déconseillé de s’exposer au soleil. En cas d’exposition au soleil ou à la chaleur, pensez à : 

 

  • Porter des vêtements amples et légers de couleurs pâles ;
  • Vous équiper de chapeau, lunettes et crème solaire ;
  • Rester à l’ombre tant que possible ;
  • Vous hydrater régulièrement.

 

Le but est de garder une température du corps saine. Des bains ou douches froides peuvent grandement aider. Vous pouvez également appliquer des serviettes mouillées sur le visage et le cou.

 

Surtout, évitez les efforts inutiles afin de préserver son énergie. En se reposant au maximum, on évite de faire monter la température du corps.

 

S’hydrater

Pour éviter les coups de chaleur et la déshydratation, il est primordial de bien s’hydrater. C’est probablement LA prévention la plus importante. Les aînés doivent y être particulièrement attentifs puisqu’ils ne ressentent moins la sensation de soif. Ils sont particulièrement à risque de déshydratation.

 

Il faut donc boire de l’eau le plus souvent possible et ne pas attendre d’avoir soif !

 

Pour éviter les déshydratations chez les personnes âgées, pensez à :

 

  • Boire 6 à 8 verres d’eau par jour ;
  • Garder des verres d’eau fraîche à proximité de vous pour vous rappeler de boire ; 
  • Éviter les boissons alcoolisées, les thés ou cafés, celles-ci tendent à déshydrater le corps ; 
  • Manger des fruits et légumes frais contenant de l’eau ; 
  • Manger en suffisance, même si vous ne ressentez pas la faim. 

 

Résidence pour personnes âgées : un espace sécuritaire en cas de chaleur

Heureusement pour les locataires des Résidences des Bâtisseurs, nos hébergements sont adaptés pour leur confort. En période de canicule, nous offrons un encadrement sécuritaire afin de prévenir la déshydratation chez les aînés.

 

Grâce à nos systèmes de climatisation, nos résidents sont assurés d’avoir accès à un lieu frais et sécurisé. Nos résidents ont aussi accès à des professionnels de la santé qui veillent sur leur état de santé.

 

Vous aimeriez vous joindre à notre famille ? 

N’hésitez pas à nous contacter !

Les nouvelles antérieures

null
Âgisme et valorisation du bien vieillir

Âgisme et valorisation du bien vieillir

La valorisation du bien vieillir est la clé pour gagner la lutte contre l’âgisme. La discrimination fondée sur l’âge est un fléau…

Dépister et prévenir le cancer du sein chez les personnes âgées

Dépister et prévenir le cancer du sein chez les personnes âgées

En octobre, on jase de cancer du sein. C’est le mois de sensibilisation, et on sait que le cancer du sein touche…

Alzheimer et perte d’autonomie en résidence pour aînés

Alzheimer et perte d’autonomie en résidence pour aînés

La maladie d'Alzheimer, comme plusieurs autres troubles cognitifs, peut être encadrée en résidence pour aînés. La perte d’autonomie qui en découle peut…

    Besoin d'informations?


    Icon