Dépister et prévenir le cancer du sein chez les personnes âgées

Femme qui tient un ruban rose pour le cancer du sein. Ruban rose symbole du cancer du sein

Dépister et prévenir le cancer du sein chez les personnes âgées

null

12 octobre 2022

En octobre, on jase de cancer du sein. C’est le mois de sensibilisation, et on sait que le cancer du sein touche majoritairement les personnes âgées. 

 

“Au Canada, l’âge médian des diagnostics de cancer est entre 65 et 69 ans et 88 %.”

 

Il est donc très important à un certain âge de prendre les mesures nécessaires pour prévenir le cancer du sein. Cette prévention débute par une bonne connaissance des facteurs de risques.

 

Facteurs de risques 

Connaître les facteurs de risque vous permet de mieux comprendre votre niveau de risque. Ça vous permet aussi de pouvoir mieux en discuter avec votre professionnel de la santé. En sachant que vous êtes à risque, votre médecin pourra appliquer les mesures appropriées.

 

Il est important de faire appel aux services d’un professionnel de la santé avant toute chose. 

 

Le vieillissement

Malheureusement, les risques de cancer du sein augmentent avec l’âge… Il peut survenir à tout âge, mais il a été prouvé que la vieillesse augmente les risques. 

 

“Le risque augmente avec l’âge et la plupart des cas sont diagnostiqués chez des femmes de plus de 50 ans.”

 

Le risque de cancer du sein augmente avec l’âge et se traduit comme suit par période de dix ans :

 

  • 13 femmes sur 1 000 chez les 40 à 49 ans
  • 23 femmes sur 1 000 chez les 50 à 59 ans
  • 29 femmes sur 1 000 chez les 60 à 69 ans
  • 31 femmes sur 1 000 chez les 70 à 79 ans

 

Bonne nouvelle, depuis 1999, le taux de nouveaux cas est stable et le taux de mortalité diminue de façon constante.

 

L’hérédité

Les risques de cancer du sein augmentent si un membre de votre famille l’a déjà eu. La probabilité que le cancer du sein soit lié à une mutation héréditaire est plus élevée dans les familles où :

 

  • plusieurs membres ont été atteints d’un cancer du sein ou de l’ovaire;
  • au moins une parente a été atteinte d’un cancer du sein avant l’âge de 50 ans;
  • une parente a reçu un diagnostic de cancer du sein et de cancer de l’ovaire;
  • des membres ont été atteints d’un cancer dans les deux seins;
  • un membre de sexe masculin a reçu un diagnostic de cancer du sein.

 

Seul un petit nombre de cancers du sein, environ 5 à 10 % sont attribuables à des antécédents familiaux.

 

Les antécédents menstruels et hormonaux

Certains antécédents menstruels et hormonaux accroissent le risque de cancer du sein:

 

  • début des menstruations (règles) avant 12 ans;
  • premier accouchement après 30 ans ou ne pas avoir d’enfant;
  • ménopause complète après 55 ans.
  • Certains types de traitement hormonal substitutif (THS)

 

Cependant, certains facteurs d’antécédents menstruels et hormonaux peuvent réduire les risques de cancer du sein, notamment:

 

  • des grossesses nombreuses;
  • l’allaitement (le risque décroît en fonction de la durée de l’allaitement).

 

La prise de poids

À l’âge adulte, une prise de poids considérable peut augmenter le risque de cancer du sein. 

En effet, des études démontrent que les femmes qui prennent 55 livres ou plus après 18 ans sont 45 % plus à risque d’avoir le cancer du sein. 

 

Le poids peut aussi influencer la densité mammaire. Les femmes qui ont une densité du tissu mammaire élevée sont plus à risque. Cette densité est en fait liée à la quantité de gras dans les seins. C’est avec la mammographie que celle-ci peut être observée.

 

Comment prévenir le cancer du sein?

En changeant ses habitudes de vie, il est possible de prévenir le cancer du sein. De meilleures habitudes de vie permettent de réduire considérablement votre risque de cancer du sein en plus d’améliorer votre état de santé général.

 

Limitez votre consommation d’alcool et de tabac

Ensemble, le tabac et l’alcool sont plus nocifs pour vous que séparément. Comme la consommation d’alcool est susceptible de faire augmenter les taux d’œstrogène, elle vient augmenter votre risque.

 

Plus vous limitez vos habitudes de tabagisme et de consommation d’alcool, plus vous limitez vos risques de cancer du sein.

 

Soyez physiquement active

L’inactivité physique accroît le risque de cancer du sein chez la femme préménopausée ou postménopausée. Un certain nombre d’études portent actuellement sur le rôle de l’exercice dans l’apparition du cancer du sein.

 

En restant active, vous favorisez aussi le maintien d’un poids santé. Comme mentionné précédemment, la prise de poids augmente votre risque de cancer du sein. Vous pouvez réduire votre risque en maintenant un poids santé. 

 

Bien manger et être physiquement actif peut vous aider à conserver un poids santé.

 

Heureusement, si vous vivez en résidence pour aînés, plusieurs activités vous sont offertes pour facilement garder une vie active. Il est possible de rester en forme, même à l’âge d’or.

 

Faites-vous dépister

Le dépistage permet de détecter le cancer avant même qu’il y ait des symptômes apparents. La mammographie est la méthode la plus fiable pour détecter un cancer du sein précoce chez la femme.

 

La détection précoce du cancer du sein peut permettre de diminuer la durée du traitement et de la convalescence. Plus le cancer du sein est détecté rapidement, meilleures sont les chances de survie.

 

  • Si vous avez entre 40 et 49 ans, discutez avec votre médecin de votre risque de cancer du sein ainsi que des avantages et des limites de la mammographie.

 

  • Si vous avez entre 50 et 74 ans, passez une mammographie de dépistage tous les 2 ans.

 

  • Si vous avez 75 ans ou plus, demandez à votre médecin si vous devez passer une mammographie.

 

Donner pour la cause

Octobre est le mois de la sensibilisation au cancer du sein et, alors que nous célébrons les progrès remarquables réalisés contre cette maladie, on estime que près d’une femme sur huit au pays recevra un diagnostic de cancer du sein au cours de sa vie.

 

Pendant le mois d’octobre, votre don sera égalé et aura un impact deux fois plus grand afin de transformer l’avenir du cancer du sein pour près de 29 000 personnes au pays susceptibles de recevoir un diagnostic de ce type de cancer en 2022.

 

Faire un don.

 

Les nouvelles antérieures

null
Âgisme et valorisation du bien vieillir

Âgisme et valorisation du bien vieillir

La valorisation du bien vieillir est la clé pour gagner la lutte contre l’âgisme. La discrimination fondée sur l’âge est un fléau…

Dépister et prévenir le cancer du sein chez les personnes âgées

Dépister et prévenir le cancer du sein chez les personnes âgées

En octobre, on jase de cancer du sein. C’est le mois de sensibilisation, et on sait que le cancer du sein touche…

Alzheimer et perte d’autonomie en résidence pour aînés

Alzheimer et perte d’autonomie en résidence pour aînés

La maladie d'Alzheimer, comme plusieurs autres troubles cognitifs, peut être encadrée en résidence pour aînés. La perte d’autonomie qui en découle peut…

    Besoin d'informations?


    Icon